Critiques du film: Dans la brume
    Dans la brume
    Ajouter une critique au film
    Dans la brume
    Vance
    Le 30/07/2018
    70 critiques
    On ne pourra pas retirer au film sa sincérité, son engagement, son concept ou son interprétation : voilà un film français de genre, tourné en français, à Paris, abordant des thèmes osés, parfois classiques (la parentalité, le don de soi, la survie) parfois plus "dans l'air du temps" comme la préservation de l'environnement. L'air de rien, sans en avoir l'air, Dans la brume décrit une petite Apocalypse en ne conservant que le point de vue d'une poignée d'individus cherchant à survivre et à se préserver les uns les autres : deux parents, leur fille contrainte par un syndrome à vivre dans une "bulle" et un couple de retraités chez lequel ils trouvent refuge lorsque cette étrange brume toxique se déverse dans les rues de la capitale. Un peu comme dans la Guerre des mondes de Spielberg (avec d'ailleurs des points de vue similaires) ou World invasion : Los Angeles, le spectateur ne voit le cataclysme que par le gros bout de la lorgnette, cantonné aux pérégrinations du couple désireux de préserver à tout prix la vie de leur enfant malade. Ce qui pourrait être présenté comme un préquelle à Delicatessen de Caro & Jeunet se cantonne à rester collé aux basques de ce père entreprenant et indécrottable optimiste et de cette jeune mère rationnelle et constamment inquiète, perdue comme tout un chacun lorsque votre système de valeur s'effondre et que vos repères vous fuient.
    La mise en place est progressive mais relativement rapide et les informations sur l'événement parviennent au compte-gouttes, aussi frustrante pour nous que pour les survivants qui ne savent pas ce qui se passe, ni pourquoi, ni surtout comment s'en sortir. La partie survie, qui intervient ensuite, est plus maladroite dans son processus, l'on a parfois du mal à comprendre les réactions et initiatives des protagonistes qui nous surprennent parfois par leur ingéniosité, parfois par leur manque de clairvoyance - mais, après tout, comment aurions-nous VRAIMENT fait si nous étions prisonniers d'un phénomène de grande ampleur nous coupant du reste du monde et nous empêchant de savoir quand nous pourrions être secourus ? Alors les événements s'enchaînent, avec un côté lancinant ou malhabile rehaussé par une bande originale d'une étonnante discrétion qui renforce le caractère (cal)feutré, cloisonné de cette prison à ciel ouvert qu'est devenue la Ville-lumière. Nul sensationnalisme dans ces actes désespérés de sauvetage : la réalisation, en dehors de certains passages saisissants de beauté spectrale (les plans généraux sur des quartiers noyés sous cette brume intraterrestre, magnifiés par une photographie d'une redoutable précision), préfère prendre nos héros en filature, les cadrer serré sans effet de style outrecuidant. On tient là l'antithèse d'un San Andreas : Duris n'a rien d'un surhomme (il ne retient pas sa respiration pendant trois heures, ne soulève pas de voiture pour dégager un blessé, ne guérit pas instantanément de ses brûlures et n'affronte pas les animaux féroces à mains nues) et paie naturellement de sa personne. La manière dont le métrage s'achève en frustrera sans doute plus d'un, ceux qui s'attendaient à davantage, ou autre chose, et ceux qui ont forcément vu venir le gentil petit twist - assez difficile à interpréter autrement que cyniquement. Colère divine, revanche de la Nature ou acte de malveillance ? Peu importe : le script s'attelle à traduire en image le destin de personnages unis par des liens puissants et qui se préoccupent avant tout du sort des autres. Rassurant, en quelque sorte.

    nathvaaucinema
    Le 29/05/2018
    0 critique
    Daniel Roby amène un vent nouveau dans le cinéma français avec cette production franco-québécoise et sa manière de filmer bien à lui, sans être dans le plan contemplatif des européens ni dans l'hyperactivité américaine. Ce qui est certain, malgré les faiblesses du scénario, Dans la brume a du caractère et de la personnalité. Comme quoi, la SF peut être exploitée en France...
    Romain Duris se montre plus physique par rapport aux rôles qu'on a l'habitude de lui donner, toujours aussi charismatique, on le découvre ici crédible pour de l'action, il tient le film de bout en bout, énergique, déterminé, grave. Quant à Olga Kurylenko, plus habituée aux productions internationales d'action, surprend ici en étant si à l'aise avec le français comme en étant une mère poule tout aussi déterminée à tout faire pour son enfant. Finalement, la seule qui m'aura le moins convaincue sera justement Fantine Harduin qui joue Sarah, que je trouve un peu trop confiante dans sa bulle ou trop peu paniquée.

    Site web:  http://nathvaaucinema.canalblog.com/archives/2018/04/16/36326922.html
    BlogTheMovieFreak
    Le 29/07/2018
    19 critiques
    Pensant à tort que le cinéma de genre ne fait pas partie de la production cinématographique française, nous sommes nombreux à croire que la science-fiction et le film catastrophe appartiennent en priorité aux pays anglo-saxons.

    Ce serait oublier des œuvres réussies, voire cultes, telles SIMPLE MORTEL de Pierre Jolivet, MALEVIL de Christian de Chalonge où le méconnu DEMAIN LES MÔMES de Jean Pourtalé avec Niels Arestrup.

    DANS LA BRUME est une nouvelle exception venant démontrer que l’anticipation et la SF ne sont pas uniquement réservés aux américains. Production franco-québécoise sortie cette année, le film n’avait pas attiré le public malgré un beau et bon duo d’acteurs et un sujet intriguant.

    Le film de Daniel Roby réussit pourtant là où bons nombres de productions hollywoodiennes échouent, en privilégiant le réalisme et les moments intimistes aux côtés de scènes spectaculaires et anxiogènes.

    (À suivre sur le blog…)

    Site web:  http://wp.me/p3EDja-3uV
    Chalisbury
    Le 01/08/2018
    19 critiques
    Dans la Brume répond aux codes que l’on attend dans un film de genre, quelques sursauts horrifiques en plus. La ville devient un ennemi à combattre et un parcours du combattant semé d’embûches et même si on peut vite ressentir une impression de redondance, le film jouit de quelques moments plus inattendus et d’une réelle ambiance. En effet, au-delà du scénario typique du genre (suivre un petit groupe de survivants qui ne se satisfait pas d’attendre dans un coin), le film cultive cette ambiance oppressante et quasi irréelle grâce cette brume jaunâtre et n’en fait pourtant pas des caisses... la suite de cette critique sur Filmosaure.com !

    Site web:  http://www.filmosaure.com
    sebd59
    Le 10/04/2018
    424 critiques
    Dans la brume est une très bonne surprise. Une espèce de film catastrophe, de film de fin du monde à la Française. Le scénario est plutôt bien écrit dans son ensemble et il reste tout de même des défauts par forcément palpable pour tout le monde. On regrettera surtout l’incohérence de certains personnages et la fin assez brutale et ouverte à l’imagination des spectateurs. Daniel Roby offre une réalisation de qualité et à la hauteur pour ce genre de film. On retiendra principalement l’interprétation très réaliste et réussie de Romain Duris. Dans la brume arrive tout de même à prouver que le cinéma français ne doit pas se limiter à des comédies potaches.

    Site web:  http://wp.me/p99iN1-16D
    olivier.demangeon.5
    Le 12/04/2018
    947 critiques
    « Dans la brume » est un très bon film de science-fiction disposant d’une histoire originale, d’une intrigue solide et d’un développement cohérent ponctués par d’excellents visuels. Le rythme est engageant et on est rapidement au cœur du problème. La photographie offre de superbes vues de Paris et la bande originale est particulièrement plaisante. Les quelques scènes d’action sont bien orchestrées et la distribution offre de très bonnes prestations. L’ensemble permet de passer un agréable moment, mais s’achevant avec une légère pointe de frustration. À voir !

    Site web:  http://wp.me/p5woqV-5Nv
    keira3
    Le 06/08/2018
    64 critiques
    En un temps où les zombies sont partout, Daniel Roby (un quasi-inconnu) réalise un film de science-fiction français et sans zombies ! La pari est difficile mais il se révèle plutôt réussi. D'une durée de 1h30, le film est tendu, nerveux, divertissant et la réalisation dynamique. On suit un couple, que l'on devine divorcé, Matthieu (Romain Duris) et Anna (Olga Kurylenko), tentant de survivre à une brume mortelle envahissant les rues de Paris. Réfugiés au dernier étage de leur immeuble, là où la brume n'est pas encore arrivée, ils vont tout faire pour sauver leur fille malade, enfermée dans une bulle lui permettant de survivre, dans leur appartement quelques étages en dessous. Dans la brume n'a pas à rougir de ses voisins américains, ces films catastrophes à gros budgets qui inondent les écrans. Il allie avec efficacité effets spéciaux à l'américaine (les scènes se déroulant dans la brume sont impressionnantes) et drame à la française, mêlant action et scènes plus intimistes. Daniel Roby crée la surprise, car on a peu l'habitude de voir ce type de films dans le cinéma français, et encore moins un bon film !

    Site web:  http://mygardenstate.fr/index.php/2018/08/dans-la-brume/
    Delphine
    Le 10/08/2018
    73 critiques
    Tout d'abord les effets spéciaux sont très crédibles à l'écran et c'est plutôt impressionnant de voir Paris submergée. La performance des acteurs est à saluer également, notamment les trois principaux protagonistes mais aussi les seconds rôles comme ce petit couple de retraités qui apporte une petite bouffée d'air et quelques sourires dans ce scénario catastrophe. Le suspens est là, l'ensemble est bien rythmé et plutôt réaliste, de l'émotion, de l'action, tout y est. Nous n'en savons pas trop sur l'origine de cette brume du moins on peut le deviner et ce n'est pas très gênant. La fin est peut-être amenée un peu brutalement mais vraiment cela n’entache pas le film.


    Site web:  http://www.cine-toile.com/2018/08/sortie-video-brume-de-daniel-roby-romain-duris-olga-kurylenko-fantine-harduin/
    leloupceleste
    Le 16/08/2018
    22 critiques
    Nationalité : Français, Canadien
    Genre : Science-fiction, Catastrophe, Drame
    Année : 2018
    Durée : 89 min
    Réalisateur : Daniel Roby
    Acteurs : Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin, Michel Robin, Anna Gaylor
    Compositeur : Michel Corriveau

    Provenance : France
    Éditeur : TF1 Vidéo
    Date de sortie : 07 août 2018
    Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
    Bande-son : Français DTS-HD MA 5.1, Français Audiodescription
    Sous-titres : Français pour malentendants

    Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe. Mais les heures passent et un constat s’impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume...

    Avis artistique : 7.5/10
    Du cinéma de genre français visuellement soigné et scénaristiquement malin quoique balisé, qui s'impose comme un drame fantastique crédible et angoissant aux acteurs habités (une mention spéciale à la prestation athlétique de Romain Duris) et aux effets spéciaux plutôt impressionnants. Préparez-vous donc à retenir votre souffle dans ce Paris chaotique où la mort guette !

    Qualité vidéo : 8.5/10
    Malgré quelques arrière-plans un peu mous lorsque la purée de pois est trop intense, ce transfert HD résiste à la brume grâce à un encodage AVC solide. La définition est royale, les contours précis, les couleurs aux teintes un peu jaunes impeccables, les contrastes travaillés et les noirs soutenus.

    Qualité audio : 8/10
    Si la dynamique n'est que rarement mise à rude épreuve (juste lors de la catastrophe initiale), la piste audio proposée en DTS-HD MA 5.1 n'en reste pas moins immersive en diable et très convaincante. Les dialogues sont clairs, la spatialisation est en osmose totale avec les événements, les ambiances et autres effets sont bien inquiétants, la musique respire comme il faut et les basses se font ressentir au besoin.

    Site web:  http://www.cinema-du-loup.com/test-blu-ray-dans-la-brume-a147824176
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites