Les Ailes de l'enfer

    |  18 |
    J'aime:
    ILS ÉTAIENT DANGEREUX SUR LA TERRE FERME. ILS LE SONT ENCORE PLUS DANS LES AIRS. - Libéré sur parole huit ans après avoir tué l'agresseur de sa femme, Cameron Poe monte à bord de l'avion de la Con Air, flotte du FBI chargée de rapatrier les détenus. Mais peu après le décollage, Cyrus Grissom, dit le Virus, prend le contrôle de l'avion pour s'évader. Après avoir feint d'être du côté des fugitifs, Cameron profite d'une escale pour prévenir l'officier Vince Larkin. Porté par Nicolas Cage, John Malkovich et John Cusack, Les Ailes de l'enfer est un film d'action explosif et haletant.
    Affiche du film Les Ailes de l'enfer
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    Les Ailes de l'enfer

    UTILISATEURS
    (3.25 pour 149 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    1997
    PAYS:
    DUREE:
    1h 55min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Les Ailes de l'enfer : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Ultime Décision
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Broken Arrow
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Rock
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Air Force One
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Bad Boys
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Joker
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Les Ailes de l'enfer

    Pour avoir tué un des agresseurs de sa femme Tricia, alors enceinte, l'ancien marine Cameron Poe a purgé une peine de huit années de prison. L'avion de la Con Air, la flotte du FBI chargée de convoyer les détenus, le ramène aujourd'hui vers Tricia et sa fille Casey, qu'il n'a jamais vue. Ses compagnons de voyage, des criminels endurcis transférés d'une prison à l'autre, ont préparé, à l'instigation d'un redoutable psychopathe, Cyrus Grissom, dit le Virus, un plan d'évasion en plein ciel. Après avoir pris le contrôle de l'avion, Cyrus n'hésite pas à abattre le pilote. Cameron, pour sauver sa vie, feint d'entrer dans le jeu des fugitifs mais parvient, lors d'une escale, à faire passer un message à l'officier Vince Larkin, qui supervise le vol à terre...

    Photos du film Les Ailes de l'enfer

    Ajouter une photo du film Les Ailes de l'enfer

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Les Ailes de l'enfer
    Les Ailes de l'Enfer - BA VF
    Bande-annonce VF
    6082 Vues
    B.O
     
    1426 Vues

    Listes avec le film Les Ailes de l'enfer

    Ajouter une liste au film Les Ailes de l'enfer
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....

    La magie du cinéma est que vous pouvez devenir prisonniers à Alcatraz, Shawshank ou Cold Mountain sans quitter votre canapé. Pour imaginer comment se passe la vie...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Les Ailes de l'enfer
    olivier.demangeon.5
    Le 13/03/2015
    947 critiques
    « Les Ailes de l’Enfer » est un film qui s’inscrit dans notre découverte des différents films du réalisateur Simon West, dont il s’agit là du premier long métrage. Ce dernier ayant été sollicité pour prendre la place de Sylvester Stallone à la réalisation de « Expendables 2 : Unité spéciale » (2012). Scott Rosenberg, le scénariste de ce film, « Les Ailes de l’Enfer », n’est un inconnu non plus, on lui doit également « 60 secondes chrono » (2000). Le casting est prestigieux avec dans les rôles principaux Nicolas Cage dont nous avions apprécié la prestation dans « Effraction » (2011), John Cusack, qui jouait à nous faire peur dans « Chambre 1408 » (2007), John Malkovich, excentrique dans « Red 2 » (2013), Steve Buscemi que nous avions découvert dans « Desperado » (1995), Ving Rhames au physique imposant et fidèle compagnon de Tom Cruise dans la saga des « Mission Impossible » et enfin Monsieur « Old El Paso » Danny Trejo, que nous avons vu dernièrement dans « Un Tueur pour Cible » (1997).

    Beaucoup de personnes considèrent ce type de film comme étant des « films pop-corn ». Je n’ai jamais vraiment compris pourquoi il fallait mettre l’accent sur cet aspect avec cette pointe péjorative. Après tout, le cinéma est un divertissement. Et « Les Ailes de l’Enfer », dans ce sens du divertissement, joue pleinement son rôle. Malgré le fait que ce film date d’il y a pratiquement 20 ans, il reste efficace. Alors certes, on peut clairement affirmer qu’il ne fait pas dans la subtilité, et les producteurs ont explicitement pris le parti de considérer que dix explosions valaient mieux qu’une seule. Et dans le même raisonnement, trois méchants psychotiques, c’est mieux que deux, et ainsi de suite. Cependant, la théorie du « plus que plus » est parfois une approche qui ne fonctionne pas pleinement et conduit à une impression de désordre absolu. À l’arrivée ce qui aurait pu être un excellent film d’action ne donne naissance qu’à un film juste mieux que la moyenne. « Les Ailes de l’Enfer » au régime minceur aurait pu être un classique du genre.

    Le rythme du film est soutenu, passant habillement sur ses propres invraisemblances. Cela fonctionne dans la mesure où il ne faut pas s’arrêter en chemin pour réfléchir, analyser, et Simon West joue cette carte, combler les trous ridicules de l’intrigue par l’enchaînement rapide du moment suivant dans le déroulement de l’histoire. On ne peut pas réellement imputer la faute au réalisateur. Ce serait plutôt du côté du script qu’il faudrait regarder. On pourrait peut-être reprocher à Simon West d’avoir un penchant pour une utilisation excessive des explosions filmées au ralenti sous cinq angles différents.

    En conclusion, « Les Ailes de l’Enfer » est un film correct, et si vous êtes d’humeur pour un divertissement pur, sans réflexion particulière, il fera le boulot de vous distraire.

    Site web:  http://cinemaolilolo.wordpress.com
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites